Lawrence BLOCK : Le voleur qui comptait les cuillères

 

16105887_1177381372376338_9105765154354699128_n

Stylo : Un début poussif dans le début de ma lecture du à un changement de style d’écriture m’a fait dire qu’il fallait que je m’accroche et quel bien m’en a pris. Un régal cette histoire d’un gentlemen cambrioleur qui va en plus de ces pérégrinations nocturnes, va se retrouver à aider un policier dans une enquête pour assassinat. C’est subtilement bien amené, des petites pointes d’humour, des personnages attachants et une philosophie de vie somme toute tranquille. Libraire le jour, Bernie Rhodenbarr vole sur commande. Des commandes particulières et bien rénumérées, notamment celles que Mr Smith lui passe.
Quand Mme Ostermaier est retrouvée sans vie à son domicile, on fait appel à ses talents de cambrioleur.

 » A l’heure du numérique, difficile de gagner sa vie avec une modeste boutique de livres anciens et d’occasion sur la 11ème Rue Est de New York. Heureusement,Bernie Rhodenbarr a d’autres atouts dans sa manche….. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s