Didier FOSSEY : AD UNUM

Couverture Ad Unum - recto.jpg

 » AD UNUM  » de Didier FOSSEY aux éditions Flamant Noir

http://www.editions-flamant-noir.com/

Stylo : Les premières pages nous font réfléchir quand à l’efficacité de notre justice. Ces multirécidivistes que l’on remet en liberté et que rien n’empêche de continuer magouilles et différents délits. C’est ainsi qu’un tribunal particulier s’est mis en place dont la seule sentence est la pendaison, pour condamner ceux qui auraient échappé au tribunal traditionnel.
Quand les premiers morts par pendaison sont découverts, c’est le commandant Boris le GUENN et son équipe qui sont chargés de l’enquête.
Mais dans ce tribunal à la sanction définitive, un rouage va se gripper et c’est le début d’un nettoyage en règle.

L’auteur nous plonge au plus près dans la vie de ces enquêteurs, la dureté du quotidien, les relations compliquées avec la famille qui ne comprend pas toujours ces absences répétées, le manque de présence au quotidien. Obnubilés par les enquêtes, le besoin de vérité pour les familles de victimes, il est difficile de quitter le groupe et certaines amitiés et affinités naissent entre certains d’entre eux.

Qui est donc ce personnage à la tête de ce tribunal parallèle ? Quelles sont ces motivations ? Quid de son passé pour en arriver là ?

Une très bonne lecture et on ressent la patte d’un ancien de la maison dans les détails et il ne manque que certaines odeurs de vieux bureau, de café pour se transporter dans la réalité.

AD UNUM mais qui sera le dernier ?

 » Paris, Février 2011, le froid, la neige, le verglas. Un délinquant notoire est retrouvé pendu, portant une inscription sur son front : « Ad Unum », dont la traduction signifie « Jusqu’au dernier ».

Deux autres victimes ont déjà été découvertes dans les mêmes conditions. Quelles sont les motivations du tueur qui s’avère méthodique et discret ?

L’enquête s’avère difficile pour le Commandant Boris Le Guenn et les membres de son groupe, le tueur n’hésitant pas à les impliquer personnellement dans sa descente aux enfers pour arriver à ses fins.

Mais tout bon rouage est susceptible d’être grippé même si ce ne sera pas sans dégâts  »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s